Histoire

1610–1622

Phase de fondation: 1610–1622 (consécration de l’église) – activité de Philipp Tanner – s. Fidèle comme gardien (1620).


1686

1686 Durant des décennies le couvent a été tiraillé entre le gouvernement et l’évêché. Le Nonce Jakob Cantalmi régla la dispute – visite de s. Marc d’Aviano.


1689

1689 Le Vicaire général Heinrich Vulpius Fuchs remet au couvent la bibliothèque de l’humaniste Pierre Falck (†1519).


1736

1736 Interdiction du Tiers-Ordre franciscain. Elle sera levée seulement par le pape Léon XIII, qui en plus de ses encycliques économiques et sociales attendait du Tiers Ordre un renouveau spirituel.


1798

1798 Incursion de troupes françaises qui voulaient recruter des soldats dans le voisinage de Fribourg. Forte résistance de la population et des capucins. L’armée française prit 14 otages, dont le Capucin Séraphin Sansonnens (†1835), et les déporta au château de Chillon. 


1803

1803 Nomination du gardien Maxime Guisolan comme évêque (†1814).


1834

Dès 1834 désaccord entre libéraux et conservateurs, guerre du Sonderbund en 1847. Le gardien du couvent, Ignaz Galster (†1848), fut accusé d’activités réactionnaires par le gouvernement libéral fribourgeois et fut déplacé au Landeron. Il fit appel au Grand Conseil et put rentrer. Mais le gouvernement continua à faire des difficultés: seuls les bourgeois du canton pouvaient y séjourner. La réception de nouveaux frères n’était pas autorisée; en 1849 le couvent a été fouillé.


1889

1889 Fondation de l’Université avec la participation des capucins; le couvent devient davantage lieu d’études pour de nombreux frères du monde entier, qui seront plus tard professeurs, supérieurs ou évêques.


1901

A partir de 1901, une nouvelle aile fut ajoutée pour pouvoir loger le grand nombre d‘étudiants.


1909

1909 La falaise du jardin s’effondre vers la Sarine, le terrain dut être fortifié. Le gouvernement assume les frais.


1982–1985

1982–1985 Restauration complète du couvent.